blog-enseignant

RIF Annexe 4 

41 - Code de déontologie des Enseignants certifiants en PNL

PRINCIPES FONDAMENTAUX

Démontrer de manière comportementale les présupposés de la PNL 1. La carte n'est pas le territoire.

2. Chaque personne est unique et différente.
3. On ne peut pas ne pas communiquer.
4. Le sens de la communication est dans la réponse qu'on obtient.
5 .Tout comportement, à son origine, détient une intention positive.
6. Nous avons des comportements, nous ne sommes pas nos comportements. 7. Plus une personne dispose de choix, plus elle se met en état de réussir.
8. Chaque personne dispose de toutes les ressources pour réussir.
9. Il n'y a pas d'échec, seulement du feed-back.

10. Le corps et l'esprit font partie d'un même système cybernétique.

Agir selon les principes
- de respect de l'autre
- d’honnêteté intellectuelle
- d’honnêteté financière
- de respect des engagements écrits et verbaux.

Etre conscient et vigilant sur son propre fonctionnement et sur l’influence qu’il exerce.

ENVERS LA PERSONNE

  • .  Agir dans l'intérêt du stagiaire.

  • .  Lui donner un feed-back chaque fois que c’est utile et en termes PNL.

  • .  Faire la différence entre jugement et évaluation.

  • .  Etre ouvert au feed-back du stagiaire.

  • .  Préserver et respecter son indépendance, ses frontières et sa liberté de pensée.

  • .  Rester dans le cadre de la formation et s’interdire tout passage à l'acte portant atteinte à l’intégrité de la personne ( sexuel, abus de pouvoir, violence verbale ou physique ).

  • .  Faire évaluer par un autre Enseignant, pour une certification, un stagiaire que l'on aurait déjà en thérapie.

     

    ENVERS LE GROUPE

  • .  Enoncer clairement, dès le début, les règles de fonctionnement du groupe et les règles de certification.

  • .  Les respecter et les faire respecter.

  • .  Poser les cadres de la formation : structure, lieu, cadre temporel, fonctionnel, financier.

  • .  Expliciter clairement et respecter la différence entre groupe de formation, groupe de thérapie et développement personnel.

  • .  Expliciter les conditions d’utilisation et de reproduction des documents reçus dans les formations.

  • .  Respecter et faire respecter la confidentialité à propos de chaque personne.

  • .  Respecter et préserver l’unité du groupe.

  • .  Etre ouvert au feed-back du groupe.

  • .  Informer des possibilités de plaintes et de recours.

  • .  Informer de l'existence du Code de Déontologie.

     

    VIS A VIS DE L’EXTERIEUR

  • .  Respecter la confidentialité à propos des personnes et des groupes.
    . Faire preuve de respect envers les autres Enseignants en PNL, centres de formation et globalement

    tout corps de métier.
    . Faire preuve de respect envers les autres méthodes et théories. . Etre ouvert au feedback extérieur. 

 

 

 

 

 

 

 

 

PROFESSIONNALISER LA PNL

Si le monde change, le monde de la formation à la PNL sait il s’adapter à son environnement, du moins aux nouvelles contraintes et opportunités de la réforme de la formation professionnelle ? Si vous êtes inquiet pour l’avenir de votre organisme de formation en PNL, ou tout simplement pour votre activité de formateur en PNL, cet article sur la proposition de professionnaliser la PNL peut vous intéresser. Voilà une occasion de réfléchir sur un verbe non spécifique « professionnaliser » et une nominalisation « la PNL ». C’est aussi un challenge car si on écoute Richard Bandler, « la PNL n’existe pas, et je le sais car c’est moi qui l’ai inventée ». Donc il s’agit de professionnaliser quelque chose qui n’a jamais été un métier et qui de plus n’existe pas ? La complexité ne fait pas peur aux PNListes il me semble. Commençons par « dénominaliser » l’objet de la professionnalisation, c’est-à-dire la PNL. Ce qui est hautement PNLisé, ce sont les formations PNL certifiantes dans leurs versions actuelles. Ce sont ces dernières qui sont en danger, et en aucun cas les applications de la PNL à des fonctions ou métier précis. Pour « dé-complexifier » une situation, rien ne vaut un bon SCORE.

Quelque chose ne va pas dans le monde de la PNL ?

 Lire la suite ci-dessous

Lire la suite : "PROFESSIONNALISER LA PNL" Jean-Luc MONSEMPES sept 2014

Lettre ouverte à ma Fédération. Dora PANNOZZO

Monsieur le Président de la Fédération N.L.P.N.L,
Mesdames et Messieurs les Membres du Comité Directeur,
Mesdames et Messieurs les Présidents des Collèges,
Mes chers (ères) collègues et amis (es) Enseignants, Maîtres Praticiens, Praticiens, Techniciens en P.N.L......

 

 

Bonjour,


Tout d’abord, et parce que je n’ai pas pris le temps de le faire, je tiens à :

- Dire merci à l’ancien CD et plus particulièrement à Dominique ROBERT, pour le travail accompli pendant son mandat.

- Nous souhaiter bonne route et pleine réussite sous l’impulsion de notre nouveau Président Philippe POPOTTE.

Si j’éprouve aujourd’hui le besoin d’intervenir par cette lettre ouverte c’est tant au titre de ma toute récente qualité de Présidente du Collège des Enseignants qu’en tant que membre de l’Equipage, la Commission du Collège des Coachs, et que comme membre du Collège des Psys.

Je m’autorise donc ici à exprimer des ressentis, des réflexions et des questions et à les partager avec vous....

Il y a maintenant un peu plus de trois mois que j’ai accepté la Présidence du Collège des Enseignants Certifiés de la Fédération N.L.P.N.L.

Je l’ai acceptée avec enthousiasme et foi en la P.N. L....

Au cours de ces dernières semaines estivales j’ai échangé avec les uns et les autres plus d’une centaine de mails et autres communications téléphoniques à propos tant des actions à mener que sur les changements à venir, y compris ceux qui vont nous être imposés par la prochaine réforme.

Aujourd’hui, si je vous écris c’est pour vous dire mes craintes :

- Craintes à propos de notre attitude face à cette réforme si importante de la formation professionnelle...qui, et c’est le moins que l’on puisse dire, ne semble pas poser un cadre favorable au développement de notre discipline,

- Craintes face à notre facilité à laisser faire...trop préoccupés par nos problèmes individuels qui finissent par masquer nos problèmes collectifs,

- Craintes face à l’énorme dépense d’énergie consacrée à nos méandres organisationnelles et qui occultent nos vraies responsabilités.

Pour moi, cette réforme génère l’URGENCE – et vous êtes nombreux à partager cet avis - de faire reconnaitre

L’entreprise est le monde qu’il nous faut convaincre de nous accueillir et de nous reconnaître (nous les professionnels de la PNL) comme d’utilité publique ou presque !

De mon côté, depuis que je suis autorisée à enseigner et à diffuser la P.N.L, je l’ai comme beaucoup d’entre vous, amené dans le monde du Travail et des Affaires...et je l’ai enseignée à ce jour:

dans plus de 80 moyennes et grandes entreprises,
à des dizaines de groupes tous composés de cadres dirigeants ou managers,
en inter entreprises à des centaines de salariés, travailleurs indépendants ou simples particuliers avec un cursus complet : Technicien, Praticien, Maître Praticien,
en France et en Tunisie (où je réside), ce qui m’a permis d’instaurer dans ces deux pays une procédure de validation non seulement du Prat et du Maître Prat mais... du Technicien, avec un véritable examen oral et écrit (évalué et noté) par un jury d’Enseignants et de Maîtres Praticiens....

J’ai pu :

Constater la puissance et l’efficacité de la P.N.L, tant au niveau personnel que professionnel,

Observer des évolutions de carrière fulgurantes de cadres Pnlistes, unanimement appréciés de leurs collaborateurs, de leurs hiérarchies et de leurs clients, Mesurer la puissance de progression (tant en termes d’image que de chiffre d’affaires) aussi bien d’entreprises de réputation mondiale que de sociétés de niveaux plus modestes,

Vérifier que ces techniques de communication, d’observation, de modélisation et de changement fonctionnent aussi bien en Europe qu’en Afrique,
Apprécier combien ces femmes et ces hommes initiés à la P.N.L communiquent mieux avec les autres et surtout avec eux-mêmes,

Et valider que toutes ces personnes formées (selon les standards internationaux) à la PNL se ressentent et se montrent plus saines, plus efficaces, plus tolérantes, plus heureuses, plus humaines et....plus authentiques.

Ce sont des faits concrets (avec des feed-back écrits qui reconnaissent l’utilité de ces formations et l’impact qualitatif sur les salariés qui les ont suivies)

Pour accéder à une reconnaissance nationale dans le monde professionnel il nous faut rapidement "nettoyer devant notre porte"....

la certification NLPNL au niveau du répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

Avec en priorité immédiate :

Une redéfinition des critères pour reconnaitre et certifier les Enseignants et agréer les Organismes de formation (la Commission de notre Collège planche sur ces thèmes) leur donnant ainsi un vrai label de qualité...

En effet, reconnaitre la certification NLPNL au niveau du RNCP, profiterait non seulement à l’ensemble des centres de formation partenaires mais surtout permettrait aux stagiaires de se faire financer les formations en P.N.L, non seulement dans le cadre du CPF et CIF, mais également dans celui du Plan de Formation (sans que nous soyons obligés, comme c’est trop souvent le cas aujourd’hui par peur d’un refus de prise en charge, à nous appliquer à ne pas utiliser le terme P.N.L dans nos intitulés et programmes de formations !)....

Nous avons donc tous à gagner à travailler ensemble sur ce sujet tant dans le collège des Enseignants qu’en collaboration avec le Collège des Coachs PNL et même avec le Collège des FORMATEURS qui est concerné par cette préoccupation et pourrait nous soutenir ...

Soyons vigilants à rester tous soudés (es), et à ne pas nous égarer ou nous tromper de combat.... D’autant que si avec un peu de lucidité, nous nous autorisons à établir un état présent et un état désiré de la situation, voilà ce qu’ils pourraient être :

ETAT PRESENT :

1°) En France, à part pour nous autres professionnels de la discipline, l’image de la PNL se résume au mieux aux mouvements oculaires et au pire à de prétendues techniques de manipulation au profit de manœuvres ou d’organisations sectaires,

2°) Une majorité des 48 OPCA agréés par la DIRECCTE (depuis le 1er Janvier 2012 et en remplacement des 96 OPCA de 1995) est sinon hostile, du moins réticente à la prise en charge financière des formations en P.N.L, l’assimilant exclusivement à une pratique de développement personnel et refusant de prendre en compte son impact extrêmement positif tant au niveau professionnel qu’au niveau économique et social. Vous trouverez par exemple en annexe, un extrait du site de l’AGEFICE, qui finance chaque année plus de 60.000 dossiers de formation de Chefs d’Entreprises et qui exclue nommément la P.N.L de ses critères d’acceptation ! (C’est le cas aussi d’INTERGROS, du FAFIH et de plus en plus d’autres OPCA),

3°) Aujourd’hui, les adhérents (ou futurs adhérents) de NLPNL sont, d’abord et avant tout, demandeurs de REPRESENTATIVITE, de RECONNAISSANCE et de LEGITIMITE,

4°) La réforme de la formation professionnelle, telle qu’elle est engagée, ne fait pas la part belle, ou plus exactement réfute purement et simplement la PNL, considérée comme une discipline de développement personnel. (Je vous joins en annexe un extrait du site www.cpformation.com quiexpliqueclairementquelesditesformationsendéveloppement personnel ne devraient pas être éligibles au titre du nouveau CPF : Compte Personnel de Formation).page3image24968page3image25128

ETAT DESIRE : Selon ma carte du monde de Présidente du Collège des Enseignants 1°) L’objectif N°1 : Reconnaissance des certifications NLPNL au niveau du Répertoire

National des Certifications Professionnelles...

2°) L’objectif N°2 : Lobbying auprès de TOUS les acteurs, organismes, autorités administratives et politiques (Ministère, DIRECCTE, tous les OPCA, Syndicats ou associations de DRH, organisations internationales...), médias, pour donner le plus rapidement possible une légitimité à la PNL, enseignée selon nos normes (et uniquement selon les standards internationaux)...

3°) L’ objectif N°3 : Reconnaissance des bienfaits humains, économiques et sociaux de la PNL grâce à notre capacité à communiquer, communiquer et....encore communiquer sur notre éthique d’enseignement et sur l’utilisation de la PNL en Coaching, dans certains métiers (comme par exemple les Ressources Humaines, les entraineurs sportifs, les métiers para- médicaux, les entreprises en relation avec le public etc...) ou dans le cadre de thérapies brèves....

J’ai cru comprendre que ces 3 objectifs sont également les 3 piliers de la motivation de notre Président....

Dans ce cas le seul critère de réussite de NLPNL sera...leur réalisation.

En en ce qui me concerne, ce sont ces 3 objectifs qui nourrissent mon envie de m’impliquer.

J’admets certes que la vie NLPNL puisse comprendre d’autres volets ou d’autres débats, mais à mon sens, notre bataille doit se concentrer sur un seul point :

«Faire reconnaitre officiellement la certification NLPNL au niveau national».
Et c’est en resserrant nos liens et en cultivant ensemble harmonie, créativité, et intelligence

que nous pouvons gagner cette bataille....
Je vous remercie de m’avoir lue.


Bien à vous.


Dora PANNOZZO – Hammamet le 07 Septembre 2014

 

Newsletter



Recevoir du HTML ?

Partenaires

Calendrier