Blog

 Richard M. Gray -

Fairleigh Dickinson University

 

Les symptômes intrusifs du TSPT (Troubles du Stress Post Traumatique) touchent des milliers d’officiers de la police d’état et de la police locale, des militaires des deux sexes hommes et des civils de tous types. Les traitements actuels basés sur des protocoles de suppression (du symptôme) exigent d’importants engagements en termes de temps et d’argent, et ont souvent une efficacité limitée.  Télécharger l'article

Lire la suite : "Le protocole PNL de dissociation VK dans le stress post traumatique" (2)

Présenté à la Journée "PNL et Trauma" du 16 novembre 2015

Dr. Jacques Guinard

 

Cas clinique N° 1. Aymeric 41 ans dépression, traumatismes complexes sévères dans l’enfance Thérapie par double-dissociation de PNL en 10 séances

Aymeric est adressé par son médecin généraliste pour un mal-être très ancien. Il a subi une maltraitance grave de la part de sa mère alcoolique, coups répétés et une tentative de noyade à l’âge de 6 ans, dans la baignoire. Il a subi de nombreux viols de la part de son frère ainé qui avait 5 ans de plus que lui à partir de l’âge de 9 ans. Il a tenté de le dire à sa mère qui lui a répondu que ce n’était pas vrai. Ses deux parents s’alcoolisaient, et se trompaient mutuellement Il a été placé pendant son adolescence pour le protéger du milieu familial. Il a vécu trois couples chaotiques avec des femmes qui sont devenues maltraitantes avec lui. Il a été exploité financièrement et sexuellement. Il n’avait pas l’impression d’avoir une parole propre, de pouvoir exprimer des désirs. Il est harcelé par son avant dernière compagne qui lui fait assumer des dettes qu’elle a contracté après leur séparation. La banque refuse de clôturer un compte commun par lequel elle continue de l’endetter. Au travail ,il est en souffrance, il se sent non respecté par son employeur, qui lui parle durement, quand il prend des arrêts de travail, il est traité de fainéant, et récemment on lui a demandé de démissionner, ce qu’il a quand même refusé. Sa mère est morte il y a trois ans des conséquences de son alcoolisme, son père également.

Lire la suite : Cas clinique Dr. Guinard

Quelques recherches et publications scientifiques  sur les protocoles de dissociation – désactivation- mouvement des yeux    

Brillon, P, (2011) Comment aider les victimes souffrant de stress post-traumatique, Ambre éditions

Burke, D. T., Meleger, A., Schneider, J. C., Snyder, J., Dorvlo, A. S., & Al-Adawi, S. (2003). Eye-movements and ongoing task processing. Perceptual and Motor Skills, 96, 1330- 133

Clastot, P A, (2013) Hypnose médicale dans l’état de stress post-traumatique, Mémoire DES Psychiatrie Faculté mixte de médecine et pharmacie de Rouen France

Garland, C, (2001) Réflexions sur le traumatisme (pp. 19-41). In : Comprendre le traumatisme une approche psychanalytique, Larmor-Plage France, Editions du Hublot. 

Gray, R M, Liotta, R F, (2012) PTSD: Extinction, reconsolidation, and the Visual-Kinesthetic Dissociation Protocol. Traumatology, 18(2) 3-16

Gray, R., Liotta, R., Wake, L. & Cheal, J. (2012). Research and the History of Methodological Flaws. In Lisa Wake, Richard Gray & Frank Bourke (Eds.), The Clinical Efficacy of NLP: A critical appraisal (194-216). London, Routledge.

Gray, R., Wake, L., Andreas, S. & Bolsted, R. (2012). Indirect Research into the Applications of NLP. In Lisa Wake, Richard Gray & Frank Bourke (Eds.), The Clinical Efficacy of NLP: A critical appraisal (153-193). London, Routledge. 

Gray, R., & Liotta, R. (2012). PTSD : Extinction, reconsolidation, and the visual/kinesthetic dissociation protocol. Traumatology, 18, 3-16. 

Lee, C, Graviel, H, Drummond, P, et al (2002) Treatment of PTSD: stress inoculation training with prolonged exposure compared to EMDR. Journal of clinical psychology, 58(9)1071-1089

Muss, D, (1991) A new technique for treating post-traumatic stress disorder. British Journal of Clinical Psychology, 30(2), 91-92

Muss, D,  ( 2012) Treating Traumatic Memories in Rwanda with the Rewind Technique: Two-Week Follow-Up  After a Single Group Session, Traumatology, 18(1) 75-78

Simmons, J. P., L. D. Nelson, et al. (2011). “False-Positive Psychology.” Psychological Science,22(11): 1359-1366. 

Utuza, A J, Joseph, S, Muss, D, (2012). Treating traumatic memories in Rwanda with the Rewind technique: two-week follow-up after a single group session. Traumatology, 18 (1) 75-78.

Wake L., Leighton M., Pilot study using  Neuro Linguistic Programming  in post -combat PTSD,  Mental health review journal  vol. 19 N°. 4  2014, pp. 251-264

Witkowski, T. (2010) Thirty-five years of research on Neuro-Linguistic Programming. NLP research data base. State of the art or pseudoscientific decoration? Polish Psychological Bulletin, 41(2): 58–66.

 

Webographie :

 http://www.institut-repere.com/Programmation-Neuro-linguistique/une-revue-de-35-ans-de-recherches-sur-la-pnl.html 

http://www.institut-repere.com/Programmation-Neuro-linguistique/pnl-tspt-dissociation-v-k.html

 

www.nlpnl.eu  :  Liens vers des articles  PNL et neurosciences 

Féry Y-A.,  professeur des Universités à l’Université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines. Spécialisé en psychologie cognitive."La dissociation VK face à la peur : fondements neuropsychologiques"
 
Nouvion A-L. , docteur en biologie, certifiée en PNL, « Fondements scientifiques du Cadre dObjectif"
 
- Galopin T., chercheur en Neurophysiologie du sommeil, Maître-praticien en Programmation Neuro-Linguistique (PNL) et Praticien en Hypnose Ericksonienne "Le SCORE au service des troubles du sommeil"   

 

  Lien vers des articles du collège des psys :  Guinard J., Catona N., Condamin P., Rapp A. 

 

  lien ? vers certains articles en anglais  

Présenté à la Journée "PNL et Trauma" du 16 novembre 2015

Patrick CONDAMIN

 

Voici le processus que j'utilise en couplant hypnose et PNL pour guérir les traumatismes. La partie hypnose :

Je ne vais pas décrire dans ce texte comment fonctionne l'hypnose Ericksonienne. J'ai écrit un texte à ce sujet, disponible sur Internet qui s'appelle « Le monde parallèle ». Cependant, je rappelle un élément fondamental pour notre propos : l’hypnose est une dissociation, par définition elle permet de changer de point de vue, en particulier en permettant à l'inconscient d'interagir directement. En conséquence, une dissociation, proposée sous hypnose, est clairement une double dissociation.

Voici les phases de travail que je propose :

Lire la suite : "Re-Vision, mon processus pour guérir les Traumatismes" Patrick CONDAMIN

Présenté à la Journée "PNL et Trauma" du 16 novembre 2015

Publié dans le journal Hypnose et Thérapies brèves numéro 17 en Juillet 2010

Patrick CONDAMIN

 

Introduction : « Sois sage, oh ma douleur, et tiens toi plus tranquille »

Dyspareunie signifie simplement douleurs au moment de l’acte sexuel. Ces douleurs peuvent avoir un grand nombre de causes psychologiques et/ou physiques, elles peuvent survenir chez l’un ou l’autre sexe. Chez les femmes, une contraction sans détente des muscles du périnée, ou une lubrification insuffisante, peut causer des douleurs.

Pour reprendre les termes de l’excellent Petit Larousse de la sexualité : « La peur de la douleur finit par inhiber le désir »
« Le plaisir est le meilleur antidote à la douleur »
Nous en trouverons ici confirmation !

Lire la suite : "Résolution d’un cas de Dyspareunie en hypnose grâce à la lévitation du bras." Patrick CONDAMIN

Présenté à la "Journée PNL et Trauma" du 16 Novembre 2015

Nicole CATONA

 

Gisela PERREN KLINGLER propose et enseigne un processus de traitement du STRESS POST TRAUMATIQUE particulièrement intéressant, pertinent et efficace. Il s’adresse à des groupes de personnes ayant vécu ensemble une situation traumatique ou à des personnes ayant subi  un traumatisme individuellement.  Il se nomme le « debriefing »

Une de ses originalités est que l’accompagnement se fait plus par des personnes de professions variées, formées au débriefing que par des professionnels de la psychothérapie

Le présupposé de PNL « toute personne a les ressources pour résoudre ce qui est un problème pour elle » prend tout son sens dans ce travail

Lire la suite : DEBRIEFING suivant Gisela PERREN KLINGLER. Nicole CATONA

Par Thierry Gallopin, chercheur en Neurophysiologie du sommeil, Maître-praticien en Programmation Neuro-Linguistique (PNL) et Praticien en Hypnose Ericksonienne

"L'art est fait pour troubler et la science rassure" disait George Braque. La PNL est un art de la communication dont l'efficacité est de souvent  "troubler" les schémas de représentation peu aidant (les représentations appauvries dirait Bandler), avant de les enrichir au bénéfice de ceux qui le souhaitent. Si la PNL interpelle par son efficacité, elle peut en même temps effrayer par son manque de  culture scientifique. Donc, quand un article intitulé "La clé pour trouver les causes et les solutions à vos insomnies", est écrit par un spécialiste du sommeil et en plus maitre praticien en PNL, voilà qui n'est pas courant et qui peut rassurer. 

Lire la suite : "Le SCORE de Robert Dilts au service des troubles du sommeil" 2

Coaching et Neurosciences

Par Anne-Laure Nouvion, PhD.
 Docteure en biologie et coach certifiée en PNL

Que se passe-t-il dans notre cerveau lorsque l’on se fixe un objectif? Plus précisément, que se passe-t-il dans le cerveau de nos clients lorsqu’on les accompagne à formuler un objectif? Cet article propose d’évaluer les fondementsa scientifiques et les données neurologiques sur lesquels s’appuie l’un des piliers du coaching PNL: le cadre objectif.

 
Pour en savoir plus, cliquez ICI

 

 

L'auteur, Yves-André Féry, est professeur des Universités à l’Université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines. Sa spécialité est la psychologie cognitive.

La pnl fait l’hypothèse qu’il est possible d’aider le client à réduire l’émotion pénible liée à un épisode de vie traumatisant, en utilisant le protocole de dissociation v/k. Quels sont les travaux scientifiques actuels sur les processus cognitifs dont dispose l’individu pour réduire cette résonance ? Ces processus sont-ils mis en œuvre dans le protocole de dissociation V/k, lui conférant une réelle cohérence scientifique? 


Lire la suite : "La dissociation VK face à la peur : fondements neuropsychologiques" (2)

Newsletter



Recevoir du HTML ?

Partenaires

Calendrier