LE TÉMOIGNAGE DE MICHEL FOURNEAU

M. Fourneau est enseignant en PNL à l'Université de Lille 1 où il délivre des certifications PNL standard (Praticien-Maitre-Praticien) agréées NLPNL dans le cadre du cursus “Formations psychosociales et relationnelles” ( ex CUEPP). Il enseigne également la PNL à la Faculté Polytechnique de Mons auprès de postmasters.

            Cela fait un peu plus de 25 ans que la PNL a fait son entrée à l'Université de Lille1 – (sciences et technologies) par la porte dérobée de son centre d'éducation permanente, le CUEEP, j'y étais en 1992 comme assistant de Gustavo Soto et de Louis Fèvre. Nous étions sous le regard curieux, mais aussi parfois méfiant voire hostile de certains « universitaires » : des propos réducteurs, des pratiques décrites sommairement ou caricaturales faisaient précéder la PNL d'une réputation sulfureuse de manipulation et/ou de « bricolage-bouts de ficelle » pour minus habens.

En étant congruent et notamment en rapportant à soi même, à ses propres discours et pratiques le fameux  « la Carte n'est pas le Territoire », il a été possible au fil des années de trouver une place honorable dans l'offre de formation continue de cette institution.

Depuis maintenant près de 20 ans, j’assure une charge de cours PNL à la Faculté Polytechnique de Mons (Université de l’Etat en Belgique) pour un troisième cycle: un Master complémentaire en Gestion Totale de la Qualité. J’interviens aussi (de longue date) dans cette Faculté pour la formation des Conseillers en Prévention de niveau 1 (prévention des accidents du travail et des risques psychosociaux).  C’est à dire que dans les deux cas j’ai affaire avec des universitaires plutôt formés aux sciences “dures”.

En me permettant de dire en début (et en cours) de formation, dans ce milieu, que « rien de ce que je propose n'est vrai ou n'existe » j'attire l'attention de mon public sur le fait que ce qui sous tend mon propos et ce que nous ferons ensemble est une certaine éthique de la connaissance.

Il ne s'agit pas tant de s'approprier des techniques que de se donner des repères pour penser notre relation à nous même, aux autres et à nos préoccupations (souffrance, qualité, prévention des accidents...) ; que ces repères ne sont pas des vérités mais seulement des points d'appui contextuels qui n'ont de valeur que lorsqu'ils permettent au professionnel de penser et d'agir plus efficacement, avec plus d'efficience et surtout de manière plus authentique.

L'université n'est pas un lieu de vérités mais un lieu de recherche qui peut s'accommoder d'itérations entre les questionnement de sens (niveaux logiques et présupposés) et les techniques (ancrages etc), entre l’être et le faire.

 Michel Fourneau

Psychologue (ULB-1977)

Enseignant certifié en PNL.

Newsletter



Recevoir du HTML ?

Partenaires

Calendrier